Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 juillet 2015 7 12 /07 /juillet /2015 08:16
  • septembre 1992 : début de mes démarches pour la déviation de Marans.

  • Octobre 1994 : Abandon de la liaison 2x2 voies Sainte-Hermine et La Rochelle, inscrite au Schéma Directeur des Routes Nationales et substitution par le principe d’une autoroute concédée, le projet A 831 entre Rochefort et Fontenay le Comte. UN PROJET ABANDONNE NE PEUT REVOIR LE JOUR (déclaration du Préfet de la Charente Maritime en 2000).

  • 1997 : Etudes préliminaires du projet A831 et début des propositions d'alternatives. A noter, qu'à cette période une deuxième rocade était déjà inscrite dans le Projet de Développement Urbain de la CDA.
  • mars 1997 : Ouverture de l'autoroute A837 reliant Rochefort à l'A10 (Saintes)

  • décembre 1998 :Réactivation de l'Association pour la Sauvegarde de l'Environnement Marandais.

  • 16 avril 1999 : première manifestation dans Marans.

  • Juin 1999 : premiers comptages dans Marans.

  • octobre 1999 : Etudes multimodales à la demande du Ministre Gayssot.

Visite aux Ministères et confirmation de la position parisienne : « L'unanimité des élus demandent l'A831. Nos ne pouvons que l'inscrire au schéma directeur mais il faudra que ce projet soit conforme aux règles environnementales et qu'il soit financé sachant qu'étant déficitaire, les collectivités devront participer au financement. Quant à l'Etat, sa participation ne dépassera pas 50%. Pour moi, le projet était mort-né.
  • octobre 2000 : Décision ministérielle sur le choix de la bande de 1000m

  • juin 2001 : Finalisation de l’A83 reliant directement Nantes à Bordeaux par voies autoroutières dans le cadre de la route des estuaires

  • octobre 2002 : Décision ministérielle sur le choix de la bande de 300 m avec présentation aux élus et associations ce qui m'a permis d'échanger publiquement avec le Préfet Leyrit. En effet, après que celui ci ait confirmé que le trajet moyens des poids lourds est de 70kms, je lui ai déclaré, que tous ces trajets sont donc en transit et qu'il fallait donc la déviation de Marans. S'en est suivi l'échange suivant :
« Monsieur Maitrehut, je m'attendais à votre intervention et je vous rappelle que ce n'est pas à l'ordre du jour. Je ne sais pas ce qui vous fera changer d'avis »
« Surtout pas vous, Monsieur le Préfet »
  • décembre 2002 : Dossier d’Avant-Projet Sommaire

  • février 2003 : Rapport d’audit sur les grands projets d’infrastructures de transport

  • juillet 2003 : Décision ministérielle approuvant l’Avant-Projet Sommaire

  • janvier 2004 : Dossier d’enquête préalable à la déclaration d’utilité publique

  • mai 2004 : Rapport et conclusion de la commission qui a dirigé l’Enquête d’Utilité Publique

  • novembre 2004 : la Route des estuaires est terminée : Calais relie Bayonne par autoroute

  • juillet 2005 : Décret d'utilité publique.
    L'analyse de la lettre du Ministre confirme que ce sera OU l'A831 OU les alternatives dont la déviation de Marans. Le combat continuait et se justifier encore plus pour le Contournement Court de Marans.
  • février 2007 : engagements complémentaires pris vis-à-vis de la commission européenne et formalisés dans la note des autorités françaises

  • novembre 2009. : convention de recherche appliquée entre le Ministère de l’Ecologie, de l’Energie, du Développement Durable et de la Mer et la Ligue pour la Protection des Oiseaux

  • septembre 2010 : Dossier de la LPO

  • novembre 2010 : Aménagement de la Route du pont du Brault (D105, D10, D9) permettant d’éviter Marans entre Nantes et la Rochelle. En réalisant cette route qui n'était même pas pas envisagée d'être étudiée avant 2020, la Vendée a changé le trafic du secteur. Les études de rentabilité de l'A831 devenaient faussées. La DUP NE POUVAIT DONC PAS ETRE PROROGEE.
  • janvier 2012 : Protocole d'accord financier entre l'État et les départements

  • mai 2012 : Appel d’offre pour la recherche d’un concessionnaire sur la base du cahier des charges

  • octobre 2012 : Mise en place de la commission d’évaluation du schéma national des infrastructures de transports (SNIT)

  • Fin (prévisible) du feuilleton A831.

Quand je lis tout ce qui s'est écrit sur ce dossier, je regrette que peu de personnes le connaissent ou sont mal renseignées.

DES 2000, LE PROJET ETAIT MORT.

Combien d'argent avons nous dépensé depuis ? Combien d'accidents ? Combien de vies désastrées ? Combien de commerçants ruinés ?

Maintenant, ceux qui ont lancé le boomerang doivent se méfier de son retour programmé.

La seule façon de s'en préserver est de réaliser immédiatement:

le CONTOURNEMENT COURT DE MARANS.

Partager cet article

Repost 0
Published by Michel MAITREHUT