Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 mai 2009 4 21 /05 /mai /2009 17:14

OUF ! ON VIENT DE DECOUVRIR QUE LA VOIE FERREE PASSE PAR MARANS.

  • En 2002, j'avais eu le culot de me présenter aux élections législatives, en candidat libre. Déjà, je demandais la remise en service de la liaison La Rochelle - Velluire, via Marans.
  • En 2004, pour les cantonales, j'ai réécrit cette proposition dans ma profession de foi.

  • En 2008, c'était dans le programme de mon équipe aux municipales avec une proposition complémentaire : utiliser la gare pour convoyer les céréales.

Aujourd'hui, Euréka, la municipalité de Marans vient de voter à l'unanimité, une motion demandant la réouverture de la ligne pour les voyageurs mais en oubliant d'aller en Vendée ! J'espère qu'il ne s'agit pas encore là d'opposer SEGOLENE ROYAL à PHILIPPE DE VILLIERS ?

 

D'après les comptages, nous pouvons dire que c'est de l'ordre de 3 000 véhicules qui pourraient être concernés.

 

Si Marans est délesté de 6 000 véhicules par le Brault

et l'équivalent de 3 000 par la réutilisation de la voie ferrée,

il ne restera plus qu'à dévier les camions,

et là, SEUL le CONTOURNEMENT COURT PAR L'EST répondra à cette urgence.

 

J'en profite aussi pour vous informer que le pont du Brault est la propriété de la Charente Maritime et que tout nouveau franchissement de la Sèvre fera l'objet de discussions difficiles s'il en est.

 

Je mettrai en ligne prochainement le schéma d'infrastructures que j'ai toujours défendu.

 

Ce n'est pas celui présenté par les 2 autres listes. Il n'est ni de 2004, ni de 2008, il date de 1992.

 

A cette date là, le chiffrage du coût du contournement court était de moins de 12 millions d'Euros, soit environ le rabais accepté aujourd'hui par les banques au Groupe  Poncin......

Je suis certain que ce contournement court peut générer plus de richesse et de dynamique que ce pôle en difficulté.

Imaginons que la municipalité soit désendettée de cette même somme, cela changerait totalement le paysage politique local, non?

 

Savez-vous aussi qu'il existe encore un transport prioritaire sur les transports exceptionnels ?

Il s'agit des convois funèbres. N'ayons pas peur d'honorer nos proches en les faisant passer par la GRANDE RUE.

 

Mais quelles sont donc les priorités du pays marandais ?

 

Soyons concrets. Marans et ses commerces vivront toujours avec des voitures dans la rue d'Aligre

(6 000 à 10 000 voitures par jour).

 

Travaillons ensemble autour de cet axe pour lui redonner vie.

 

Changeons les priorités.

Ceux qui veulent vivre à Marans doivent passer avant ceux qui ne font que traverser notre ville.

Partager cet article

Repost 0
Published by michel maitrehut - dans CONTOURNEMENT DE MARANS
commenter cet article

commentaires