Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 août 2013 6 10 /08 /août /2013 20:21

Il y a eu le Syndicat d'Initiative de Marans : Entité réelle et utile, soucieuse du développement de la commune de Marans.

Puis il y a eu l'Office de Tourisme de Marans, qui a continué le travail en liaison avec le Département. L'ambiance y était conviviale avec le réel soucis de faire connaître Marans.

2008 est arrivé avec la politisation des décisisons.

La mairie ayant changé, l'Office de Tourisme étant sous la direction et le contrôle de l'ancienne municipalité, la dualité s'est installèe au détriment de l'intérêt de Marans. L'Office de Tourisme est devenu celui du Pays Marandais, diluant Marans dans le canton. Les intervenants avaient déjà du mal à présenter notre ville ayant des obligations par ailleurs pour vendre des billets pour Le Puy du Fou, l'Aquarium et autres animations qui n'ont rien à voir avec notre ville.

Je savais qu'on allait au fiasco et l'ai dénoncé en son temps.

Pour continuer dans l'aberration, le Département à choisi de faire encore plus grand: L'Office de Tourisme Aunis Marais Poitevin.

Cela me rappelle la Fable : La Grenouille et le Bœuf.

On a embauché à grands frais.

Marans est maintenant noyé dans le pays d'Aunis. Et voilà le résultat.

1/ Ma compagne Charlène ayant dénoncé cette situation, n'a pas voté la dissolution de l'Office de Tourisme de Marans et n'a pas cotisé à cet Office de Pays n'y voyant aucun intérêt: son hébergement n'existe plus pour cet office (ni pour Marans). Heureusement, comme elle est entreprenante, elle s'est organisée et a rempli ses chambres par d'autres moyens. Elle a même amélioré ses résultats. Pendant ce temps, les autres hébergements sont vides ou presque et sont dans l'attente des clients de « l'Usine à Gaz ».

2/ Un repreneur d'affaire commerciale à Marans est allé à cette « Usine à Gaz » et demandant s'il y avait des chambres d'hôtes à Marans, il lui a été répondu qu'il n'y en avait pas. Il s'est donc mis en quête de trouver un lieu pour en faire par l'intermédiaire d'Agence Immobilière et est tombé sur moi...

3/ Charlène envoie systématiquement les clients qu'elle ne peut accueillir (parce que son établissement est complet) dans les autres chambres d'hôtes de Marans. Mais voilà, si sur le chemin les voyageurs ont l' idée de s'arrêter à « l'Usine à Gaz », ces derniers leur font changer de route et les « chassent » ailleurs, à Arçay par exemple. Les touristes n'ont prévenu leur hôte qu'une heure et demi après.

De quel droit cette institution s'octroie elle l'autorisation de faire crever Marans ?

Une nouvelle fois, la Politique pourrit tout. Scandaleux.

Les hébergeurs vont devoir réagir et refonder une association LOCALE indépendante pour défendre leurs intérêts.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by michel maitrehut - dans pour marans
commenter cet article

commentaires