Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
1 juillet 2016 5 01 /07 /juillet /2016 15:01

En 1999, vous parliez Déviation au Préfet, il vous menaçait si en plus vouliez faire une action dans Marans (30 juillet 1999).

Il m'interdisait par arrêté préfectoral de manifester sur les trottoirs de la rue d'Aligre.

En Juin 2016, le (nouveau) Préfet accompagné du Maire visite la rue principale de Marans et ne peut que constater les dégâts subis par notre ville.

Depuis 1999, plus de 15 commerces ont fermé.

Le Préfet déclare « L'Etat accompagnera les collectivités » ce qui sous entend que l'Etat ne décidera pas. Normal, puisque c'est de la compétence du Département.

Or le Président du dit Département, Dominique BUSSEREAU ne veut entendre parler que de l'A831 même si le projet est mort.

Les temps changent puisque tout le monde est d'accord maintenant pour se pencher sur le problème de MARANS,

tout le monde sauf UN : LE DECIDEUR.

Repost 0
Published by Michel MAITREHUT
24 juin 2016 5 24 /06 /juin /2016 11:17

Ce 23 juin 2016, les ANGLAIS ont choisi de quitter l'EUROPE.

C'est la Démocratie.

En son temps le Général DE GAULLE avait dit qu’il serait dangereux que l'ANGLETERRE rejoigne l'EUROPE.

Une fois de plus, son côté visionnaire nous éclairait.

Après son décès, nous ne l'avons pas écouté.

Les ANGLAIS viennent de lui donner raison.

Pourtant déjà en 2001, ils avaient refusé de rejoindre la zone EURO et ont voulu garder leur monnaie.

A ce moment là, le Dollar n'était pas fort et l'Euro n'avait pas fait ses preuves.

Les financiers se sont réfugiés sur la Livre Sterling et en ont fait monter le cours.

La puissance financière Londonienne était heureuse de « profiter » de l'EUROPE.

Pendant ce temps là, les ressortissants du même pays venaient en FRANCE pour se faire soigner, et pour certains, ayant peu ou pas de revenus en FRANCE, bénéficier de la CMU et du RSA.

D'autres ont pu même profiter de l'ouverture d'esprit de nos législateurs pour être élus dans les conseils municipaux.

Nous en avons au sein du conseil municipal de MARANS.

Nous les estimons.

Quel sort leur réserve la décision de leurs concitoyens ?

Repost 0
Published by Michel MAITREHUT
5 juin 2016 7 05 /06 /juin /2016 16:41

Très souvent, nous sommes interrogés pour nous prononcer sur tel ou tel autre sujet.

Trop souvent, nous sommes obligés de nous abstenir ou de voter blanc.

Certains ne le comprennent pas, voire nous le reprochent.

Beaucoup d'entre eux sont des adeptes de la pensée unique. Si une idée vient de Gauche et que l'élu est de Gauche, il faut voter pour et pareil pour la Droite.

Nous en avons un peu assez de cette façon d'appliquer la démocratie dans une période où il est nécessaire de se rassembler.

C'est la raison pour laquelle, je tiens à préciser notre façon de penser et d'agir.

Un dossier se prépare.

Quand on veut faire prendre une décision dans l'empressement, sans donner connaissance de tous les éléments, Quand on propose des projets ou des idées irréalisables, nous refusons d'obtempérer aux injonctions des uns ou des autres et nous votons blanc ou nous nous abstenons.

Ce n'est pas par manque de courage car il en faut pour ne pas céder aux propositions faites, c'est par honnêteté, sagesse et pragmatisme.

Cela n'empêche pas d'avoir un avis, de le donner et de continuer à travailler pour améliorer une décision qui a été prise à nos yeux, « trop » rapidement.

Notre ligne de conduite est de rester Libres et Indépendants, sans suivre aveuglément des « consignes ».

Repost 0
Published by Michel MAITREHUT
23 décembre 2015 3 23 /12 /décembre /2015 18:06

Comme à la fin de l'année 2014, il nous a été demandé de rédiger un texte pour l'insérer dans le bulletin municipal.

Démocratiquement, nous nous sommes réunis autour d'un verre pour en discuter.

Nathalie, Denis et moi-même avons fait une synthèse que nous vous communiquons en primeur (avant le bulletin).

"En cette fin d'année, c'est une équipe septique qui s'exprime. Pour faire simple, après presque 2 ans de mandat, la municipalité bouge un peu tout azimut, déstabilisant son entourage et les marandais. Certes, des réalisations utiles qui se retrouvaient d'ailleurs dans notre programme, ont été faites. Beaucoup d'autres peu compréhensibles et peu tenables financièrement auront des difficultés à voir le jour. Faire rêver ne dure qu'un instant.

3 exemples illustrent cette situation.
  • Le Contournement : Dominique Bussereau est venu annoncer le lancement de son étude pour un coût global de 500 Millions (15 à 20 fois son prix réel). On aurait pu y croire mais depuis, il veut relancer le projet autoroutier de l'A831. Il est vrai qu'il y avait des élections régionales...
  • La Base Nautique : Programmer une réalisation peu pertinente en tuant l'activité chantier naval au lieu de la revitaliser n'est pas responsable. Nous rappelons qu'une étude économique de base nautique, plus acceptable, avait été faite par les associations entre 2003 et 2007. Relançons la au plus tôt.
  • Le projet de réhabilitation de l'ancienne école maternelle en pôle médical (et commercial) vendue pour un coût minime, sans garantie d'obtention du permis de construire, ni des autorisations préalables.
D'autres projets étant également très discutables, nous restons vigilants en vous assurant de notre détermination pour la suite du mandat tout en vous souhaitant de Bien Vivre à Marans en 2016.

Vous pouvez nous contacter par mail à l'adresse suivante: pourmarans@gmail.com


Michel MAITREHUT, Nathalie LONG, Denis FICHET."
Repost 0
Published by Michel MAITREHUT
14 décembre 2015 1 14 /12 /décembre /2015 11:12

Au lendemain des attentats du 13 novembre, j'avais écrit à la Présidence de la République pour demander que la Réserve Citoyenne dont je fais parti, soit utilisée pour aider les pouvoirs publics dans leur mission de renseignement.

Je viens de recevoir une réponse qui confirme ce que j'avais pu entendre dans le discours du Président au Congrès de Versailles.

J'espère vivement que des décisions seront confirmées dans ce sens.

C'est pour le moins ce qu'on puisse faire pour satisfaire une partie du mécontentement que les Français ont montré dans le dernier scrutin.

Repost 0
Published by Michel MAITREHUT - dans POLITIQUE
17 novembre 2015 2 17 /11 /novembre /2015 10:33

Au lendemain des attentats de Paris, par mail j'ai envoyé le mot suivant à la Présidence de la République :

« Monsieur le Président de la République,
La situation actuelle m'oblige à vous proposer mes services.
Je suis Officier de Réserve Honoraire au grade de Commandant.
Je suis en possession de mes tenues militaires de base.
J'ai servi 42 ans et suis âgé de 64 ans.
Pour montrer la solidarité de la Nation, je vous demande l'autorisation de
servir notre pays, de vous servir en y « montrant » la présence de l'autorité comme cela se fait dans d'autres états.
Nous pouvons renseigner sur les déplacements, mailler le territoire au moindre coût, tout en étant placés sous l'autorité des Maires ou de la Défense Nationale.

Au moment où chacun doit être solidaire de notre Mère Patrie, où chacun doit se dévouer pour défendre son prochain, je vous prie d'analyser ma proposition en ACTIVANT DES CELLULES DE DEFENSE CITOYENNES DANS TOUTE LA FRANCE.

Dans l'espoir d'être entendu, avec ou sans moi, je vous prie d'accepter mon soutien le plus sincère. »

J'ai écouté l'intervention du Président devant le Congrès.

Je suis heureux de voir que je suis pas le seul à avoir eu cette idée.

Maintenant et rapidement, il va falloir se mettre en ordre.

Repost 0
Published by Michel MAITREHUT
10 novembre 2015 2 10 /11 /novembre /2015 15:21

A la fin de l'année, nous allons voter pour élire des représentants à l'Assemblée régionale regroupant 3 anciennes régions : Aquitaine, Limousin et Poitou Charentes.

Depuis le début de ce projet de fusion, je milite pour un regroupement qui correspond à la lecture de notre territoire en particulier en respectant le Bassin de la Sèvre Niortaise. D'ailleurs, la presque unanimité du Conseil Municipal avait suivi cette démarche en n'approuvant pas la motion de Dominique Bussereau.

Qu'avons nous à faire avec le Pays Basque ? Que pouvons nous attendre de l'intérêt qui sera porté à Marans vu de Bordeaux ? Nous serons au bout du bout. Nous avons plus de points communs avec Fontenay le Comte et Luçon qu'avec Limoges et Guéret.

En plus, les partis politiques viennent se greffer à ce changement : Gauche, Droite, Extrêmes, … et le Centre qui ne sait plus où il habite et rejoint la Droite Sarkoziste.

Finalement, rien ne m'attire dans cette élection.

Mais je suis CITOYEN Français et je dois faire mon DEVOIR.

J'IRAI DONC VOTER.

Cette année, le vote BLANC est comptabilisé.

En tant que citoyen Libre et Indépendant, je déposerai donc un bulletin BLANC et espère que beaucoup d'autres feront comme moi, même si la majorité se sent obligée de suivre les consignes des Partis Politiques.

POUR UNE FOIS, IL FAUDRAIT RENDRE LE SILENCE ASSOURDISSANT.

Repost 0
Published by Michel MAITREHUT - dans POLITIQUE
5 octobre 2015 1 05 /10 /octobre /2015 13:10

DE L'OMBRE A LA LUMIERE

C'est avec une certaine émotion que nous avons accueilli le Président du Département de la Charente Maritime, Président que je n'ai pas pu rencontrer depuis presque 20 ans malgré mes demandes. Certes j'ai été reçu par son premier vice président en 2008 après les élections municipales. Au cours de cette rencontre je lui ai appris que la Vendée par Monsieur DE VILLIERS, faisait la déviation de Moreilles et de Puyravault.

Ce tronçon routier faisait parti des alternatives que je défendais pour désenclaver notre secteur.

Sans vouloir refaire un historique je me dois de rappeler le chemin parcouru ces dernières années.

Tout le monde sait mon obstination à défendre notre territoire depuis 1992 et plus activement depuis 1998.

Avec l'abandon de la liaison 2x2 voies Sainte Hermine-La Rochelle en 1994, et la non inscription de ses variantes même pas débattues en conseil municipal à Marans, le principe d'une autoroute concédée a été inscrit au Schéma directeur des Routes Nationales : le projet A831 entre Rochefort et Fontenay le Comte.

Je veux aussi rappeler qu'en 1997, le Projet de Développement Urbain de la CDA prévoyait dejà une deuxième rocade. Abandonnée par La Rochelle, son Maire en reparle aujourd'hui !

Après la réactivation d'une association, l'ASEMA, en décembre 1998, dont la présidence m'a été confiée, nous avons fait des actions pour faire prendre conscience de notre problème local. Ce n'était pas une demande personnelle puisque le 16 avril 1999, nous avons fait une première manifestation dans Marans réunissant environ 1000 personnes. Puis des comptages précis ont été réalisés à partir de Juin 1999 jusqu'en 2004.

En 1999 et 2000, lors de Visites aux Ministères parisiens, il m'a été confirmé la position suivante : « L'unanimité des élus demandent l'A831. Nous ne pouvons que l'inscrire au schéma directeur mais il faudra que ce projet soit conforme aux règles environnementales et qu'il soit financé sachant qu'étant déficitaire, les collectivités devront participer au financement. Quant à l'Etat, sa participation ne dépassera pas 50%. » Pour moi, le projet était mort-né. De plus, le Ministère de l'Ecologie d'alors refusait de donner son accord pour que les poids lourd et les transports dangereux traversent le pont du Brault en raison de risques de pollution de la Baie de l'Aiguillon et me demandaient d'insister pour faire réaliser le contournement de Marans.

C'est la raison pour laquelle, ayant informé les marandais de la situation, et toujours tous courants politiques confondus, nous avons continué à faire valoir notre demande de contournement de Marans et ce, indépendamment du projet autoroutier.

Je tiens aussi à revenir sur un épisode en date de décembre 2000, où après un survol en hélicoptère, le Président de Région Monsieur Jean Pierre RAFFARIN avait décidé de participer pour 35% au contournement de Marans en déclarant cet accès d'intérêt régional. Malheureusement, cette route étant de compétence départementale, et à cause du Président BELOT, dès le lendemain, il était obligé de revenir sur sa proposition.

Lors d'une présentation publique, le Préfet d'alors, Monsieur LEYRIT, avait déclaré que le trajet moyen des poids lourds était de 70kms, ce qui confirmait que tous les transports sont et seront donc en transit dans la traversée de Marans.

Puis vint juillet 2005 avec la Déclaration d'utilité publique.

L'analyse de la lettre du Ministre DE ROBIEN confirme que ce sera OU l'A831 OU les alternatives dont la déviation de Marans. Le combat continuait et se justifiait encore plus pour le Contournement Court de Marans.

C'est ainsi que les élections se sont transformées en joute électorale pour ou contre le contournement court de Marans.

En 2010, par courrier du 27 septembre, la Présidente de la Région Poitou Charentes, Madame SEGOLENE ROYAL me confirmait qu'elle se rangeait derrière la position gouvernementale soutenant ainsi la réalisation de l'A831 et confirmant que le contournement de Marans ne dépendait que du département de la Charente Maritime.

En Novembre 2010 avec l'aménagement de la route du pont du Brault permettant d'éviter Marans entre Nantes et La Rochelle, la Vendée par son Président d'alors modifiait les données de base du dossier autoroutier. C'est la raison essentielle qui a fait que la prorogation de la DUP de l'autoroute devenait impossible car cette route n'était même pas envisagée d'être étudiée avant 2020. Toutes les études de trafic devenaient caduques.

En Avril 2012, avant les élections présidentielles et législatives, nous avons été réunis au siège de la Communauté de communes. Refusant les comptages approximatifs faits, une nouvelle campagne a été réalisée en juin et juillet. Les résultats nous ont été communiqués avec des projets chiffrés. Nous devions être réunis en septembre 2012 et sommes toujours dans l'attente.

Le 2 octobre, nous avons eu l'immense plaisir de recevoir le Président de la Charente Maritime. Il est vrai que des élections régionales se profilent.

Avant les dernières élections départementales, nous avions lu dans la presse que tant qu'il serait Président, il n'y aurait pas de déviation de Marans. Aussi j'ai vécu cette visite comme celle d'un preneur d'otages qui venait annoncer à ses otages qu'ils seraient bientôt, peut- être, libérés !

Tout en gardant une pensée émue pour toutes les victimes de cette situation, j'espère sincèrement mais pas naïvement que les Marandais passeront bientôt de l'ombre à la lumière.

Repost 0
Published by Michel MAITREHUT - dans CONTOURNEMENT DE MARANS
8 août 2015 6 08 /08 /août /2015 17:28

En 1992, l'Amicale du Rugby de Marans proposait, en s'appuyant sur un travail de Laurent GUILLON, un projet d'équipement sportif englobant le Stade Michel Dufour, les terrains maraîchers et l'emprise du Collège Maurice Calmel. Ce projet contenait aussi un gymnase sur le terrain compris entre le Stade d'Honneur et le Collège. Il y avait aussi un terrain d'entraînement et une aire omnisport destinée à l'athlétisme, le football, le rugby,... et les activités scolaires.

Il a fallu 20 ans pour que le terrain d'entraînement voit le jour grâce à l'aide de l'ancienne municipalité particulièrement en la personne d'Yvon DAVID.

Pendant ce temps, je faisais partie des personnes qui continuaient à interpeler la Communauté de Communes pour obtenir ce gymnase complémentaire qui nous fait tant défaut.

Depuis les dernières élections, Président de l'Amicale de Rugby de Marans et représentant la commune à la CdC Aunis Atlantique, j'ai persisté à faire valoir l'urgence de ce deuxième gymnase dans une ville qui compte 2 collèges.

La situation était devenue intenable pour les associations, ne serait-ce que par l'augmentation de leur nombre de licenciés.

Le bocal est devenu trop petit pour le nombre de poissons qui veulent s'y ébattre.

Ces derniers jours tout s'est accéléré.

Lors du huis clos du Conseil Municipal du 7 juillet, j'ai interrogé le Maire pour lui rappeler que la CdC est dans l'attente du terrain pour lancer le projet de gymnase. Immédiatement, il a demandé que la lettre parte pour ne pas bloquer la CdC. Cette lettre a été rédigée le 11 juillet en proposant le terrain que nous avions envisagé dès 1992.

Pendant ce temps, les associations utilisatrices ont écrit pour obtenir une entrevue avec le Maire de Marans et le Président de la CdC.

Aujourd'hui, quel bonheur de découvrir dans le journal du 6 août, (un mois après le Conseil Municipal du 7 juillet), l'avis d'Appel public à la Concurrence pour « Etude de Programmation pour la Construction d'un second Gymnase Intercommunal sur la Commune de Marans » !

QUAND ON VEUT, ON PEUT

Repost 0
Published by Michel MAITREHUT - dans CDC
4 août 2015 2 04 /08 /août /2015 08:03

L'épisode des Chantiers Nautiques occupant les esprits, il n'est pas question de se contenter de protester.

Il faut aussi agir pour trouver des solutions au problème posé.

Il n'est pas besoin non plus de faire de publicité sur les hypothèses que l'on peut échafauder pour démêler ce nœud qui n'a rien de gordien.

Aujourd'hui, je suis heureux d'avoir participé à installer :

MADNEOM - STREET ART PARK

dans les anciens établissements SAMRO Rue d'Aligre.

Dans ce lieu où était travaillé l'acier, ce métal va revivre mais pour une application plus artistique et festive que la fabrication de remorques.

J'en suis très heureux car j'ai vécu la montée en puissance de cette entreprise et y ai partagé des moments de préparation d'avant match (de rugby) il y a 45 ans.

C'est aussi dans ces bureaux que les plans des premières installations du Stade Michel Dufour ont été dessinés.

Je pense que le Président fondateur de l'Amicale du Rugby de Marans, René PAGIS, aurait apprécié ce moment et je le lui dédie. N'était-il pas aussi, il me semble, Conseiller Municipal délégué à l'Activité Economique de Marans ?

Il n'y a pas que le Maire ou ses Adjoints qui peuvent faire bouger les choses.

CHAQUE CITOYEN A EN SOI LES MOYENS D'AGIR

S'IL NE VEUT PLUS SUBIR.

Repost 0
Published by Michel MAITREHUT - dans Economie