Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
5 octobre 2015 1 05 /10 /octobre /2015 13:10

DE L'OMBRE A LA LUMIERE

C'est avec une certaine émotion que nous avons accueilli le Président du Département de la Charente Maritime, Président que je n'ai pas pu rencontrer depuis presque 20 ans malgré mes demandes. Certes j'ai été reçu par son premier vice président en 2008 après les élections municipales. Au cours de cette rencontre je lui ai appris que la Vendée par Monsieur DE VILLIERS, faisait la déviation de Moreilles et de Puyravault.

Ce tronçon routier faisait parti des alternatives que je défendais pour désenclaver notre secteur.

Sans vouloir refaire un historique je me dois de rappeler le chemin parcouru ces dernières années.

Tout le monde sait mon obstination à défendre notre territoire depuis 1992 et plus activement depuis 1998.

Avec l'abandon de la liaison 2x2 voies Sainte Hermine-La Rochelle en 1994, et la non inscription de ses variantes même pas débattues en conseil municipal à Marans, le principe d'une autoroute concédée a été inscrit au Schéma directeur des Routes Nationales : le projet A831 entre Rochefort et Fontenay le Comte.

Je veux aussi rappeler qu'en 1997, le Projet de Développement Urbain de la CDA prévoyait dejà une deuxième rocade. Abandonnée par La Rochelle, son Maire en reparle aujourd'hui !

Après la réactivation d'une association, l'ASEMA, en décembre 1998, dont la présidence m'a été confiée, nous avons fait des actions pour faire prendre conscience de notre problème local. Ce n'était pas une demande personnelle puisque le 16 avril 1999, nous avons fait une première manifestation dans Marans réunissant environ 1000 personnes. Puis des comptages précis ont été réalisés à partir de Juin 1999 jusqu'en 2004.

En 1999 et 2000, lors de Visites aux Ministères parisiens, il m'a été confirmé la position suivante : « L'unanimité des élus demandent l'A831. Nous ne pouvons que l'inscrire au schéma directeur mais il faudra que ce projet soit conforme aux règles environnementales et qu'il soit financé sachant qu'étant déficitaire, les collectivités devront participer au financement. Quant à l'Etat, sa participation ne dépassera pas 50%. » Pour moi, le projet était mort-né. De plus, le Ministère de l'Ecologie d'alors refusait de donner son accord pour que les poids lourd et les transports dangereux traversent le pont du Brault en raison de risques de pollution de la Baie de l'Aiguillon et me demandaient d'insister pour faire réaliser le contournement de Marans.

C'est la raison pour laquelle, ayant informé les marandais de la situation, et toujours tous courants politiques confondus, nous avons continué à faire valoir notre demande de contournement de Marans et ce, indépendamment du projet autoroutier.

Je tiens aussi à revenir sur un épisode en date de décembre 2000, où après un survol en hélicoptère, le Président de Région Monsieur Jean Pierre RAFFARIN avait décidé de participer pour 35% au contournement de Marans en déclarant cet accès d'intérêt régional. Malheureusement, cette route étant de compétence départementale, et à cause du Président BELOT, dès le lendemain, il était obligé de revenir sur sa proposition.

Lors d'une présentation publique, le Préfet d'alors, Monsieur LEYRIT, avait déclaré que le trajet moyen des poids lourds était de 70kms, ce qui confirmait que tous les transports sont et seront donc en transit dans la traversée de Marans.

Puis vint juillet 2005 avec la Déclaration d'utilité publique.

L'analyse de la lettre du Ministre DE ROBIEN confirme que ce sera OU l'A831 OU les alternatives dont la déviation de Marans. Le combat continuait et se justifiait encore plus pour le Contournement Court de Marans.

C'est ainsi que les élections se sont transformées en joute électorale pour ou contre le contournement court de Marans.

En 2010, par courrier du 27 septembre, la Présidente de la Région Poitou Charentes, Madame SEGOLENE ROYAL me confirmait qu'elle se rangeait derrière la position gouvernementale soutenant ainsi la réalisation de l'A831 et confirmant que le contournement de Marans ne dépendait que du département de la Charente Maritime.

En Novembre 2010 avec l'aménagement de la route du pont du Brault permettant d'éviter Marans entre Nantes et La Rochelle, la Vendée par son Président d'alors modifiait les données de base du dossier autoroutier. C'est la raison essentielle qui a fait que la prorogation de la DUP de l'autoroute devenait impossible car cette route n'était même pas envisagée d'être étudiée avant 2020. Toutes les études de trafic devenaient caduques.

En Avril 2012, avant les élections présidentielles et législatives, nous avons été réunis au siège de la Communauté de communes. Refusant les comptages approximatifs faits, une nouvelle campagne a été réalisée en juin et juillet. Les résultats nous ont été communiqués avec des projets chiffrés. Nous devions être réunis en septembre 2012 et sommes toujours dans l'attente.

Le 2 octobre, nous avons eu l'immense plaisir de recevoir le Président de la Charente Maritime. Il est vrai que des élections régionales se profilent.

Avant les dernières élections départementales, nous avions lu dans la presse que tant qu'il serait Président, il n'y aurait pas de déviation de Marans. Aussi j'ai vécu cette visite comme celle d'un preneur d'otages qui venait annoncer à ses otages qu'ils seraient bientôt, peut- être, libérés !

Tout en gardant une pensée émue pour toutes les victimes de cette situation, j'espère sincèrement mais pas naïvement que les Marandais passeront bientôt de l'ombre à la lumière.

Repost 0
Published by Michel MAITREHUT - dans CONTOURNEMENT DE MARANS
commenter cet article
13 août 2014 3 13 /08 /août /2014 10:13

On veut nous faire revenir 20 ans en arrière,

On veut encore opposer le Contournement de Marans à l'A831.

J'ai toujours tenté de séparer les 2 dossiers car ils n'ont RIEN à voir l'un avec l'autre.


Vouloir les 2 IMMEDIATEMENT est une utopie voire une méconnaissance du dossier.

 

Pourquoi ?

1/Le financement (400 millions d'euros + 40 millions d'euros) ; agrémenter la sauce avec un partenariat public privé, c'est nous faire courir un risque majeur sauf peut-être, si le Contournement est à péage et obligatoire.

2/ Dans le dossier de la déclaration d'utilité publique, le Ministre de l'époque De Robien avait précisé « que le réalisation de l'A831 impliquerait qu'aucun aménagement de capacité ne serait réalisé sur les itinéraires Nord Sud ». Quid du Contournement de Marans ?


En décembre 2000, Jean Pierre Raffarin, Président de Région, avait décidé de financer 35% du contournement de Marans en avançant cet argent sur le prochain contrat de plan État Région. Mais c'était sans compter sur l'opposition radicale de Claude Belot, président du département de la Charente Maritime, qui l'a fait revenir sur sa décision dès le lendemain. Ce dernier déclarait même que le coût du contournement serait identique à celui de l'autoroute !!!


En 2007, la Région a perdu la compétence Routes et Ségolène Royal devenue Présidente, me l'avait rappelé dans sa lettre du 27 septembre 2010, renvoyant le dossier chez Dominique Bussereau.


Le 8 avril 2008, le nouveau conseil municipal de Marans présidé par Bernard Ferrier, délibérait à l'unanimité pour demander le contournement de Marans.


En 2012, nous nous sommes enfin assis autour d'une table pour en parler. Daniel Laurent alors Président des infrastructures du département dirigeait les débats. Au début de cette réunion, il avait aussi exclus la presse !!!

 Avant la tenue de cette rencontre, un comptage bizarre avait été fait un SAMEDI. Il en ressortait un trafic poids lourd minimisé et pour cause...


Devant ma vive réaction, un nouveau comptage a été effectué en juin 2012 et une proposition de contournement nous a été faite en Août.


Depuis Black Out, pas de réunion...


Aujourd'hui, la région rouvre la porte (de décembre 2000).


Combien de temps cela va-t-il durer ?

Sommes nous revenus en arrière ou allons nous enfin voir le bout du tunnel ? J'ose y croire.


Enfin les dernières prises de position gouvernementales laissent entendre que malgré l'entêtement du département de la Charente Maritime, nous allons enfin avoir notre Contournement.


Je rappelle à qui veut l'entendre que celui ou celle qui le réalisera sera reconnu non seulement par les marandais mais aussi au delà de nos frontières.


Mais surtout, que ceux qui ne connaissent pas bien le dossier n'écoutent plus le chant des sirènes. C'est desservir l'intérêt général que de déclarer n'importe quoi. Ce n'est pas parce qu'on est nouvel élu qu'on a la connaissance de tous les dossiers.


L’autoroute c'est l'autoroute et Marans c'est Marans : 2 dossiers, 2 réponses différentes.


En 2002, j'avais demandé des aménagements routiers entre Marans et Rochefort avec des déviations de village dont Marans. Il faudra y venir un jour, sauf si l'argent disponible est dépensé dans des infrastructures plus lourdes.


Mais à propos, je n'entends pas beaucoup parler de la liaison entre le Port de La Pallice, en pleine expansion et l'Est de La Rochelle.

Les transports dangereux et les poids lourds doivent ils continuer de traverser le centre de La Rochelle par voie ferrée ou longer la ville par la rocade ?

Autre débat d’État, n'est ce pas ? Et ce n'est pas non plus l'A831 qui le réglera.

 

La France est en permanence en période électorale, la prochaine échéance étant le 28 septembre avec les sénatoriales.

J'espère que les (grands) électeurs vont se souvenir de ceux qui n'ont rien fait pour Marans et les communes du secteur rural.

J'espère qu'ils choisiront ceux qui agissent et non ceux qui tergiversent sous prétextes de pouvoirs qu'ils n'ont pas, sinon de nuire.

 

 

 

Repost 0
Published by Michel MAITREHUT - dans CONTOURNEMENT DE MARANS
commenter cet article
31 juillet 2014 4 31 /07 /juillet /2014 13:00
  • HEUREUX, non pas que tel ou tel autre s'invective sur la meilleure solution à apporter pour Marans,
  • HEUREUX, non pas parce que le temps travaille pour les Marandais,
  • mais HEUREUX parce que le CONTOURNEMENT COURT est enfin reconnu publiquement et Nationalement.

J'ai en ma possession tant d'éléments qui peuvent prendre n'importe qui en défaut dans ce dossier que je ne prête mon attention qu'au présent :


JE SUIS SUR QUE LE CONTOURNEMENT COURT DE MARANS

VA SE FAIRE.

 

Et pourtant j'en ai vu et vécu dans ce dossier.


J'avais dit un jour à un Préfet que lui ne serait que de passage.

 

Je suis toujours là et enfin, à la télévision Nationale, je viens d'entendre parler (plusieurs fois) du CONTOURNEMENT Court de MARANS par un(e) Ministre.

 

Qu'importe son appartenance politique, qu'importe la paternité de ce dossier,

l'essentiel est là et cela n'intéresse pas qu'une partie des Marandais

mais l'ensemble de la population Marandaise.

 

Attachons nous plus à l'échéancier du projet qu'aux tergiversations des uns et des autres.

 

Ne nous divisons pas plus longtemps et, pour une fois, travaillons ensemble pour le Bonheur des Marandais.

Repost 0
Published by Michel MAITREHUT - dans CONTOURNEMENT DE MARANS
commenter cet article
14 août 2013 3 14 /08 /août /2013 09:59

Devant les derniers évènements survenus:

  • panne du Pont du Brault,
  • installation de balises de péages (qui font admettre publiquement que le département de la Charente Maritime entérine bien que les poids lourds vont continuer à traverser Marans),

j'ai décidé, en tant que Président de l'ASEMA, de prendre contact avec le Président de la Vendée.

 

En voici le contenu:

A.S.E.MA.

Association pour la Sauvegarde de l’Environnement MArandais

Association Lois 1901

 

Président :

Michel MAITREHUT

Barbecane

Rive Droite de la Sèvre

17230 - MARANS

Tél : 06 08 92 71 66

Email : asema@barbecane.com

                                                                                               CONSEIL GENERAL DE LA VENDEE

                                                                                              40 Rue du Maréchal Foch

                                                                                              85923 LA ROCHE SUR YON CEDEX 9

 

                                                                                              A l'attention de Monsieur le Président

 

 

Marans, le 9 août 2013

 

Monsieur Le Président,

 

Depuis 1990, notre association réclame un Contournement de Marans.

 

Depuis 1998, élu Président de cette association, je me bats sans relâche pour sa réalisation.

 

Malheureusement, ce Contournement a été mis en opposition à l'A831, pendant que les Marandais et les Vendéens du Sud sont pris en otage.

 

Nous nous sommes battus pour que ces 2 dossiers soient étudiés séparément, confortés en cela par mes visites dans les ministères parisiens en 2000.

 

Ce courrier n'a pas pour but de revenir en arrière mais depuis 1999, nous défendons 3 alternatives pour sécuriser et désenclaver notre pays :

  1. La finition du tronçon autoroutier A83 Fontenay-Niort ; Il a été fait en 2001.

  2. La déviation de Moreilles et de Puyravault : Vous l'avez fait en 2011. J'avais noté que, dans le dossier de l'A831, cette réalisation n'était pas envisagée avant l'aube de 2020. Pendant ce temps, malheureusement, la Charente Maritime n'avait rien envisagé au niveau et au sud du pont du Brault. J'en avais informé le 1er vice président de ce département dès 2008.

  3. Le Contournement de Marans par l'Est, celui-ci étant essentiel pour plusieurs raisons en particulier :

- La suppression des Poids lourds et des Transports exceptionnels dans Marans Centre,

- Le désenclavement du Sud Vendée : Vouillé les Marais, La Taillée, Le Gué de Velluire, L'Ile d'Elle,

- La création d'un accès rapide à Fontenay le Comte déviant aussi l'Ile d'Elle.


Au moment où le Ministère laisse entendre les reports pour ne pas dire l'annulation du projet d'autoroute, il n'est plus temps de laisser la polémique s'installer pour retarder une réalisation indispensable à la réussite de nos projets communs.

 

Vous avez aidé à la création et au developpement du Vendéopôle de Fontenay le Comte et nous vous en félicitons. Il était nécessaire. A l'heure où il faut oeuvrer pour pérenniser votre initiative, il est évident que vous ne pouvez plus être dépendant de décisions gouvernementales.

 

Maîtres de vos départements, vous êtes, vous et votre homologue Charentais Maritime.

 

Le Contournement de Marans et de l'Ile d'Elle est indispensable pour tous et peut être acté sur simple décision des 2 départements.

 

Je vous joins le plan établi par le département de la Charente Maritime, il y a 3 ans.

 

Les derniers incidents du pont du Brault confirment qu'une décision devient urgente. Qu'importe l'élu qui en prendra l'initiative. Seuls l'intérêt et la sécurité de tous doivent nous guider.

 

Suite à un accident mortel impliquant une habitante Nellezaise, j'avais déclaré que l'Histoire jugerait....

 

Je vous en prie Monsieur le Président, prenez ce courrier non comme une nième demande, mais comme un appel à la sagesse que la Vendée a souvent montrée dans son Histoire. Votre département est souvent cité en exemple et j'entends souvent dire : « si nous étions en Vendée, nous aurions notre Contournement depuis longtemps,... »

 

Nous sommes dans le même pays, celui des Pictons et c'est la raison pour laquelle, je compte sur votre compréhension et souhaite vous en entretenir, si vous le désirez.

 

Je reste à votre disposition et dans cet espoir, je vous prie d'agréer Monsieur le Président, l'expression de mes sentiments les plus dévoués.

 

Pour l'ASEMA, Le Président

MICHEL MAITREHUT

 

 

 

P.J. : carte faite par le département de la Charente Maritime

Repost 0
Published by michel maitrehut - dans CONTOURNEMENT DE MARANS
commenter cet article
20 mai 2012 7 20 /05 /mai /2012 11:24

Suite à la réunion du 18 avril 2012, (voir rapport sur: asema-overblog.com) et devant la "légèreté" des hypothèses du contrôle de circulation commandé par le département, un vrai comptage va être mis en place mi-juin.

  • 10 points de comptage,
  • 4 points d'enquête,
  • 1 complément pendant les moissons,

Enfin du sérieux!!!


13 ans après les premiers comptages faits par l'ASEMA,

un comptage que je pense sérieux dans sa réalisation va être fait.


J'espère que les "politiques" ne déformeront pas le sérieux du terrain qui va être produit par les "techniciens".


Pendant la réunion de pilotage, les personnes présentes ont pu apprendre qu'un autre comptage allait être réalisé pour les candidats à l'appel d'offre de l'A831.


Il est vrai que pendant la réunion du 18 avril, j'avais informé l'assemblée que l'appel d'offre en cours portait sur des trafics FAUX:


L'enquête publique de l'A831 ne prenait pas en compte la réalisation de la déviation de Moreilles et de Puyrvaault, précisant même qu'un tel projet n'était pas réalisable avant 2020!!!! (il a été inauguré en 2011).


De même, le contournement court de Marans est exclus de l'enquête publique.

 

EST-CE BIEN HONNETE?

Repost 0
Published by michel maitrehut - dans CONTOURNEMENT DE MARANS
commenter cet article
20 février 2012 1 20 /02 /février /2012 07:25

Nouveau tour de passe-passe, la réunion prévue le 20 Février 2012 est

« REPORTEE ».


Et dire que je croyais (naïvement) en l’honnêteté des interlocuteurs de la réunion précédente.

Il est vrai qu’elle se tenait un Vendredi 13. Ce devait être une farce !


Car ce jour là, nous étions réunis pour parler du CONTOURNEMENT DE MARANS, du moins, c’est ce que nous pouvions lire sur la projection qui nous était faite.

Ce CONTOURNEMENT s’est magiquement transformé en « opportunité des différents aménagements projetée pour limiter le trafic à la traverse de Marans ».

C’est l’exemple même de langue de bois que tout bon citoyen subit, et c’est l’exemple même de situation que je combats.


La réunion est « reportée » parce que l’étude de trafic n’intègre pas certaines données (imaginaires) :

-         La réalisation de l’A 831,

-         La mise en place d’une Ecotaxe sur la RD 137 ;


Pour la première raison, je comprends que le Département utilise cet argument de peur de trop avoir à payer pour son projet d’A 831 ; (qui n’intéresse que le Sud du département et n’a rien à voir avec MARANS). Bien que le Député ait déclaré publiquement qu’il ne fallait pas mélanger les deux dossiers, il n’est pas suivi par « ses amis ».

Les Marandais s’en souviendront.


Pour la deuxième raison, je n’ai pas vu, ni lu de décision prise et je ne vois pas en quoi le commun des mortels aurait pu en être informé.

Par contre, c’est une fausse raison, car dans le cas du CONTOURNEMENT, le franchissement de la SEVRE peut être taxable de l’ECO TAXE, ce qui suivant mes calculs permettrait d’en rembourser les travaux sur MOINS DE 10 ANS.

C’est la preuve qu’en  plus, le CONTOURNEMENT PEUT ETRE RENTABLE.

 

Voilà comment le Département nous « ballade ».


Les solutions qu’il aurait aimé nous imposer ne sont pas bonnes et pas justifiables mais ce n’est pas une raison pour  

sacrifier toute une population et l’économie d’un territoire.

 

J’espère que les habitants de ce territoire s’en souviendront.


Vous comprendrez que je ne peux accepter cette situation d’autant plus que dernièrement, j’ai vécu un épisode particulier avec un transport exceptionnel.

 

Comme nous en avons l’habitude, ce jour là, une voiture pilote traversa rapidement la chaussée en total irrespect du Code de la Route pour m’empêcher de passer. Le conducteur ne savait pas que je connaissais  MARANS comme ma poche et je suis passé par une autre rue. Quand il s’en est aperçu, il a averti le Transport Exceptionnel qui suivait. En me voyant, le camion s’est VOLONTAIREMENT déporté sur la gauche pour m’impressionner au risque de me heurter. J’ai aussitôt appelé la Gendarmerie pour lui faire part du comportement agressif de ce transporteur.

 

Voilà l’exemple de ce que vivent et vont vivre les Marandais s’ils se laissent manipuler par les Politiques en place.


Puisque le comportement de la main tendue est bafoué, il nous reste l’ACTION.


J’y réfléchis et j’ai déjà mon idée.

Repost 0
Published by michel maitrehut - dans CONTOURNEMENT DE MARANS
commenter cet article
6 février 2012 1 06 /02 /février /2012 17:14

Le compte rendu de la réunion organisée par le Département d ela Charente Maritime pour présenter leur étude est sur le blog: asema.over-blog.com

Repost 0
Published by michel maitrehut - dans CONTOURNEMENT DE MARANS
commenter cet article
18 janvier 2012 3 18 /01 /janvier /2012 04:38

Il aura fallu 20 ans de combat pour permettre de rassembler les élus et techniciens autour d’une table afin de parler du CONTOURNEMENT DE MARANS.


Pendant toutes ces années, quand je défendais ce dossier, j’étais attaqué, critiqué parce que je travaillais soit disant « contre le département».


Mais il est des moments où la résistance paie.


N’a-ton pas tort d’avoir raison trop tôt ?


Le VENDREDI 13 JANVIER, j’ai donc été  convié par le département de la Charente Maritime à participer à une réunion dans les bureaux de la Communauté de Communes du Pays Marandais. Un compte rendu détaillé en sera fait sur le blog de l’ASEMA.


Enfin, j’ai pu voir l’ETUDE D’UN CONTOURNEMENT DE MARANS.


Je ne peux plus dire qu’il n’y a jamais eu d’étude puisque 3 tracés y ont été proposés :

  1. Le premier par un barreau Villedoux – Andilly, n’est qu’un délestage (et encore), est évalué à 18 millions 332 mille Euros,
  2. Le second par l’EST de la commune (celui que je défends depuis toujours) est évalué à 34 millions 310 mille Euros, (il y a 10 ans, j’avais parlé de 200 Millions de Francs soit 30 millions d’Euros)
  3. Le troisième par l’OUEST est évalué à 98 millions 646 mille Euros.

Je ne chanterai victoire que quand le tracé par l’EST sera confirmé et que les premiers engins seront en chantier.


Une nouvelle réunion est prévue fin février pour arrêter le tracé définitif et le calendrier prévisionnel.


J’espère que l’approche des prochaines élections n’est pas le seul déclencheur car ces dernières années ce CONTOURNEMENT a pesé lourd dans les urnes et pèsera encore dans les prochains mois.


PERSONNE N’A LE DROIT DE S'ADJUGER LA PATERNITE DE CE PROJET

(même pas moi).


Seul l’intérêt public doit guider nos pas en travaillant dans l’UNION.


Sachant que les techniciens ont maintenant la mission de mettre le CONTOURNEMENT sur les rails de la réussite, je vais m’employer à diffuser un message d’espoir pour ma ville et y inviter tous les investisseurs et les entrepreneurs à se pencher sur son avenir.

Repost 0
Published by michel maitrehut - dans CONTOURNEMENT DE MARANS
commenter cet article
2 juillet 2011 6 02 /07 /juillet /2011 11:41

Enfin, une réunion s’est tenue le 20 juin 2011 dans les bureaux de la Communauté de Communes du Pays Marandais avec pour objet :

 

INFRASTRUCTURES ROUTIERES.

 

Ce titre vague m’avait contraint à préciser les choses par un courrier du 16 juin.

 

Le compte rendu de cette réunion et les courriers échangés sont visibles sur le site : asema.over-blog.com.

 

L’analyse de cette réunion peut être faite de plusieurs manières :

  1. Etait-ce pour nous faire accepter le tronçon VILLEDOUX – St OUEN soutenu par Monsieur LEONARD et le Conseil Général ?
  2. Etait-ce pour faire plaisir à Monsieur ARCOUET avec son contournement par l’Ouest de Marans, projet qui passe en site protégé et qui nécessite un viaduc alors que le département de la Charente Maritime ne sait pas comment il va pouvoir financer celui du Brault ?
  3. Etait-ce pour faire ressurgir le projet inutile (pour Marans) de l’Autoroute A831 ?
  4. Etait-ce pour nous entendre sans nous écouter ?
  5. Préparent-ils les prochaines échéances électorales ?

 

Je reste confiant (mais pas naïf) et je veux croire dans la sincérité de tous les intervenants à vouloir régler enfin le problème de Marans et du Pays Marandais.

 

Je veux  prendre cette journée du 20 juin 2011 comme signe du départ de l’ESPOIR des Marandais de ne plus voir ni un camion ni un convoi exceptionnel perturber leur quotidien.

 

Faire sortir les Marandais de cette fatalité est MON espoir.

 

Lors de cette réunion, j’espère avoir été convaincant POUR TOUS.

 

En ce qui me concerne, j’affirme que si cet ESPOIR n’est pas suivi d’effet, je m’engage à faire SANCTIONNER les TRICHEURS aux prochaines élections.

 

 

Repost 0
Published by michel maitrehut - dans CONTOURNEMENT DE MARANS
commenter cet article
10 janvier 2010 7 10 /01 /janvier /2010 17:03

Le 23 décembre dernier, invité par le Maire de Marans en tant que tête de liste « POUR MARANS », je suis allé accompagné de Charlene GANTIEZ
à la Maison du département de la Charente Maritime afin de découvrir le
 
Plan Départemental des infrastructures de ce département pour les 20 ANNEES A VENIR.


Les maires des communes du Nord de l’Aunis y avaient été conviés.

Nos hôtes nous ont autorisés à entrer dans l’enceinte à la condition de ne pas prendre la parole.

La municipalité de Marans était largement représentée grâce à une délégation habillée d’un tee-shirt « DEVIATION DE MARANS : URGENT ».


Le président de la commission des infrastructures a commencé son exposé en présentant globalement le projet.


Là, nous allions passer de surprise en surprise ! (mais nous nous y attendions)

  • Présentation du plan des villes de 3000 à 5000 habitants : MARANS n’y apparaît pas : HIC !
  • Présentation des travaux réalisés dans le département entre 2003 et 2008 : beaucoup de couleurs sauf une ZONE BLANCHE : MARANS (encore) HIC !
  • Budget travaux : Important mais amputé par des réalisations sur JONZAC, (peut-être par l’omni présence de l’ancien Président du département ?)

Le président de séance mettant en POSTULAT le fait que le CONTOURNEMENT EST de MARANS était trop cher, je ne tenais plus sur mon siège.

Je me suis donc levé et j’ai demandé FERMEMENT qu’il vienne présenter PUBLIQUEMENT cette étude aux Marandais.


Je savais bien sûr que toute étude ne peut être faite que si elle est financée. Or il n’y a jamais eu de financement de mis en place pour une ETUDE DE CONTOURNEMENT EST DE MARANS : IL N’Y A DONC JAMAIS EU D’ETUDE !!!


Le président de séance, gêné s’est retourné vers son directeur des routes

qui n’en savait pas plus.

SILENCE !!!

Finalement, il a été contraint d’interroger un technicien dans la salle

qui lui a répondu qu’une simple ETUDE DE FAISABILITE avait été faite.


Alors qu’un brouhaha flottait dans l’assemblée, le président de séance m’a demandé qui j’étais.
Je lui ai répondu que j’étais la tête de la Troisième liste aux dernières élections municipales.

Puis il a été interrogé sur la vie IMPOSSIBLE de la rue d’Aligre. Surpris une nouvelle fois, il a questionné :

 « Elle est où cette rue ? »

LES REPRESENTANTS DU  DEPARTEMENT DE LA CHARENTE MARITIME ONT  UNE PARFAITE   CONNAISSANCE DE LEUR ZONE D’INFLUENCE ?
NE TROUVEZ-VOUS PAS ?


En conclusion, MARANS n’existant toujours pas aux yeux du département, j’ai donc décidé de convoquer d’urgence les Marandais à une assemblée générale extraordinaire de l’ASEMA (Association pour la Sauvegarde de l’Environnement MArandais, Association tous courants politiques confondus) afin de la réactiver.

Cette Assemblée Générale aura lieu le Vendredi 19 février à 20 heures 30 à la Salle Municipale de Marans, Place Cognacq.


IL FAUT REAGIR VITE POUR NE PAS ETRE OUBLIES DEFINITIVEMENT.

 

Repost 0
Published by michel maitrehut - dans CONTOURNEMENT DE MARANS
commenter cet article