Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
10 août 2011 3 10 /08 /août /2011 19:29

Dans l’article du journal SUD OUEST du 10 août 2011, en page 13, nous apprenons que le MARAIS POITEVIN va enfin être géré par un Etablissement Public Administratif.

 

Il est mentionné aussi dans le même article, que ce nouvel Etablissement est à la recherche d’un siège.

 

Pas en Vendée, pas « vraiment » en Charente Maritime,

ni de Droite, ni « vraiment » de Gauche,

au confluent de TOUTES les eaux dudit MARAIS POITEVIN,

citée déjà dans certains ouvrages historiques ou touristiques

comme CAPITALE du MARAIS POITEVIN,

 

UNE VILLE ME SEMBLE TOUTE DESIGNEE POUR ACCUEILLIR CE SIEGE :

 

MARANS.

 

Il me semblerait donc opportun que ses élus se montrent unanimes et réactifs

pour proposer la candidature de notre ville dans les meilleurs délais.

 

Repost 0
Published by michel maitrehut - dans pour marans
commenter cet article
16 juillet 2011 6 16 /07 /juillet /2011 16:00

Le 14 JUILLET est le jour de la fête Nationale pour notre pays :  LA FRANCE.

  

Cette année, ce jour a malheureusement été marqué par la disparition de jeunes militaires en mission.

  

Ce 14 JUILLET aurait du être plus que jamais un jour de SOLIDARITE NATIONALE.

  

Au contraire, le milieu politique a préféré polémiquer autour de la nécessité ou non de défiler sur les Champs Elysées.

 

Quelle misère !

 

Où est la dignité et la réserve que nous devons avoir devant les conséquences d’une guerre qui parce que loin de nos frontières, ne semble pas utile.

 

Qui peut le mieux en parler sinon ceux qui la subissent dans leur chair ?

 

En ce qui me concerne, je considérais que mon devoir était d’être au Monument aux Morts de ma commune le 14 JUILLET pour y représenter ceux (20% des Marandais) qui ont voté pour mes idées en 2008.

 

Au moment de la sonnerie aux morts, je m'y suis recueilli en pensant particulièrement aux militaires qui ont payé de leur vie le choix de:

SERVIR LEUR PAYS , LA PAIX &

ASSURER LA SECURITE de leurs concitoyens

en faisant tout pour empêcher le TERRORISME de gagner LA FRANCE.

Hélas, je n’y ai pas rencontré un des élus (d’opposition) qui représentent un peu plus de 40% de Marandais.

 

Je le regrette vivement.

Repost 0
Published by michel maitrehut - dans pour marans
commenter cet article
7 novembre 2010 7 07 /11 /novembre /2010 17:46

Il y a Michel MAITREHUT: tête de la liste POUR MARANS, démocrate indépendant, qui s'exprime sur ce site,

 

Je suis aussi: Président de l'ASEMA, association qui se bat pour la Sécurité, la Santé, Le Service public à Marans,

 

mais aussi: Secrétaire de 2 autres associations, membres de multiples associations,.....

J'arrête là mes implications publiques, car il y en a d'autres....

 

Surpris, je le suis quand le premier magistrat ne sait pas faire la différence dans mes implications, au risque de s'exposer à des poursuites en diffamation,

Surpris, je le suis encore quand ce même magistrat m'interpelle, me donnant plus d'importance que je veux en avoir,

Surpris, je le reste devant les multiples volte faces des uns et des autres (en particulier de lui-même).

 

Car pour ne pas mélanger les genres, j'ai choisi pour l'instant de ne m'impliquer que dans les actions de l'ASEMA, voulant rassembler et faire avancer le Contournement court par l'Est avant les échéances électorales de Mars 2011.

 

Sur le blog de l'ASEMA, (asema.over-blog.com), l'association met tous ses compte-rendus, lettres. Les compte-rendus sont faits en liaison avec le bureau de l'association et ne sont jamais personnels. Le terme de ces actions sera fin novembre.

 

 

Je me suis tracé un chemin, je le continuerai.

Je ferai ce que je dois faire quand je le voudrai.

Personne ne m'en empêchera.

Repost 0
Published by michel maitrehut - dans pour marans
commenter cet article
14 juillet 2010 3 14 /07 /juillet /2010 20:04

Dans toute ville, il existe des lieux pour se recueillir n’importe quand.

 

A Marans, non.

 

Une grille empêche tout accès depuis que l’église a subi des dégradations.

 

La place devant le parvis de l’église est publique.

 

En plus, elle est recouverte de déjections d’oiseaux et la mauvaise herbe sort entre les dalles.

 

C’est naturel me direz-vous ?

 

Non, c’est irrespectueux pour tous ceux qui vont dans l’église non seulement pour les messes, mais aussi les enterrements ou les mariages.

 

Ce n’est pas la suspension d’un sinistre épouvantail

qui règlera le problème.

 

Le parvis est aussi un lieu public où la population peut se rencontrer.

 

Il n’est pas anormal que des enfants y jouent au ballon.

 

Par contre, est-il normal qu’au cas où le ballon franchit la grille du parvis, les enfants soient obligés de passer au dessus de celle-ci ?

 

eglise 2

 La photo parle d’elle même : risque de s’empaler et de se tuer.

 

Faut-il un accident grave avant qu’une décision ne soit prise?

 

Sommes-nous en phase avec la destination des lieux ?

 

Autant de questions à se poser !

Repost 0
Published by michel maitrehut - dans pour marans
commenter cet article
14 juillet 2010 3 14 /07 /juillet /2010 19:55

la poste blocage 001

Je plaide toujours pour un Service Public fort et respecté.

 

Mais je ne dois plus être dans le coup.

 

J’avais dénoncé la décision municipale de supprimer le parking qui était destiné à La Poste derrière l’église.

 

L’autre jour, j’avais une lettre à poster. Je me suis arrêté pour aller au comptoir.

 

Malheureusement, les voitures jaunes occupant de nombreuses places et 2 d’entre elles étant stationnées en double file, il ne me restait qu’un petit emplacement non balisé, je le reconnais.

 

Pendant ce temps, le camion postal est arrivé, et ne pouvant se stationner autrement, m’a bloqué. J’ai attendu.

 

J’en ai quand même profité d’une part de rappeler à une employée ma proposition de stationnement.

 

Devant son incompréhension et son mutisme, je lui ai dit qu’une telle situation desservait LE SERVICE PUBLIC.

 

Sa réponse m’a laissé sur le c.. : « Nous ne sommes pas un service public »

 

C’est vrai que juridiquement le statut de La Poste est en train de changer, mais de là tout faire pour supprimer son propre emploi, c’est se faire HARA KIRI.

 

10 minutes plus tard, je reprenais ma voiture.

 

Je pourrai peut-être en informer DANY BOONE qui pourra ainsi ajouter cette scène à son sketch.

 

Merci la Mairie, Merci La Poste !

 

 

la poste blocage 002

Repost 0
Published by michel maitrehut - dans pour marans
commenter cet article
14 juillet 2010 3 14 /07 /juillet /2010 18:57

L’autre revue  « Marans à la Hune » me donne l’occasion pour faire un nouveau point.

  

Pourquoi ?

  

D’abord, parce que j’ai donné déjà mon point de vue sur la revue « officielle » de la Ville de Marans et que je

  

me dois aussi de ne pas réagir à sens unique.

 

La lecture de ce feuillet me fait dire qu’il est DOMMAGE qu’aucune entente n’ai été recherchée entre les 2 tours des municipales, car dans ce cas, les Marandais auraient été représentés par une VRAIE majorité.

  

Avant tout, je tiens à nouveau préciser :

je n’ai rien contre Bernard Bouchereau et aimerait bien que ce soit réciproque.

  

Ce n’est pas parce que nos chemins se sont séparés depuis la vente du Village de vacances en 1992 que je n’ai pas approuvé sa politique.

  

Au contraire, sachant qu’il était lié au président Belot, en 1998, j’ai pensé qu’il fallait lui donner des arguments pour nous aider à avoir la déviation de Marans. Il n’a pas voulu les relayer et a préféré continuer une confrontation qui, malheureusement lui a fait perdre son siège au Conseil Général et a favorisé le changement de municipalité. D'ailleurs, j'avais mis un bulletin blanc au deuxième tour, ne voulant pas participer au vote politique contraire aux intérêts des Marandais.

 

Je n’aime pas ces combats de coqs, stériles et inutiles et ne peux que les regretter.

 

Le « Marans à la Hune N°4 » confirme que nous avons des points d’accord

mais aussi de désaccord.

 

S’il y a eu une majorité d’électeurs, c’était seulement contre l’équipe qui ne voulait pas d’une déviation, et c’est tout.

 

Cela n’a pas empêché l’équipe actuelle de trahir ses électeurs en passant d’un CONTOURNEMENT COURT à l’EST de Marans à un DELESTAGE à l’OUEST.

Si ce n’est pas un grand écart !

 

Si l’équipe sortante avait fait l’effort d’incorporer un membre de mon équipe entre 2 de la sienne entre les 2 tours, les Marandais auraient pu être représentés de la manière suivante : 14/15 conseillers pour l’Equipe majoritaire du premier tour, 6/7 pour l’équipe « POUR MARANS » et 6 pour l’opposition. Cela aurait été plus équitable.

 

Nous n’aurions sans doute pas à subir les DOMMAGES que nous avons aujourd’hui.

 

La ville était endettée :

OUI mais rien de dramatique. Cet endettement était dû à des choix de la Mairie précédente. En particulier celui d’investir pour le compte des autres : Gendarmerie par exemple, ou de ne pas demander de subventions comme pour le Nouveau Centre Technique Municipal. C’était rattrapable.

OUI, il restait une marge de manœuvre puisque la municipalité actuelle nous le montre en augmentant les salaires et charges salariales de 200 000€ par an, l’équivalent d’un emprunt de 3 MILLIONS d’€ sur 20 ans.

OUI, nous n’étions pas obligés de subir une hausse excessive des impôts.

 

Par contre, l’ancienne Ecole maternelle n’est pas une perte puisque la Mairie l’a mise en vente et devra en retirer une certaine somme qui devrait être de l’ordre de 500 000€.

 

Malheureusement, Marans est devenu une réserve de friches municipales et industrielles :

 

PROTIMER, Ecole maternelle, SAMRO, Garage Pouvreau, Cinéma REX,…

 

Cette situation fait fuir les investisseurs. La confiance et l’espoir sont des mots qui ne font plus parti du langage des financiers.

 

Autant de ressources en moins.

 

Ce n’est pas en continuant à opposer les Marandais que cela va changer.

 

A ce propos, le feu d’artifice du 14 juillet a été précédé d’une intervention « politique ».

 

Pourtant ces fêtes sont faites pour rassembler et non pour diviser.

 

Il n’y a pas de feux d’artifice de Gauche ni de Droite

comme il n’y a pas d’équipe de France de Gauche ni de Droite.

 

Notre Maire est vraiment mal conseillé.

 

Il n’écoute que ce qu’il veut. DOMMAGE.

 

A quand la fin des DOMMAGES ?

Repost 0
Published by michel maitrehut - dans pour marans
commenter cet article
12 octobre 2009 1 12 /10 /octobre /2009 19:21

L’électrique, ce n’est pas automatique !

 

En effet, alors que nos gouvernants prônent le tout électrique il convient, dans le cadre d’une mise en place d’une société durable dans le respect de notre environnement, de prendre un peu de recul.

 

Certes, la production d’électricité sur l’hexagone* ne participe pas à la production de gaz à effet de serre (cheval de bataille actuel des pays dit "développés"). En effet, en France métropolitaine, environ 80 % de cette énergie est produite par des centrales nucléaires (activités qui n’engendrent pas d’émission de gaz carbonique ou de méthane), le reste provenant principalement de l’hydraulique et de l’éolien.

 

Mais, le bien séant impose de dire que cette énergie électrique d’origine nucléaire :

n’est pas renouvelable → puisque les réserves de matière première (uranium) sont finies (comme les énergies fossiles : gaz naturel et pétrole brut) ;

n’est pas "propre" → les déchets que le nucléaire engendre sont durables dans leur nocivité, en effet, selon leur catégorie, il faut : de quelques dizaine d’années à plusieurs dizaines de milliers d’années pour que ces déchets perdent la moitié de leur radioactivité (parlez en aux habitants de la Hague ou de la Sibérie !) ;

 

De plus, pour le moment, l’électricité se stocke très mal,
Car
dans le cas des véhicules, pour 100 kg de batteries embarquées vous allez faire environ 200 km, alors que pour le même poids de fuel, vous en ferez approximativement 10 fois plus (quel manne !). De surcroit, avec l’électrique, notre société "developpée" héritera de milliers de tonnes de batteries (acides + métaux lourds) qu’il faudra recycler. Quel en sera les coûts financiers et environnementaux ?

 

Pourtant, d’autres solutions existent et sont techniquement envisageables :

-   sources d’énergie : solaire, éolienne, géothermique, hydraulique, marémotrice, houlomotrice, organique et sans doute j’en oublie…

-   stockage de l’énergie : basée sur des propriétés physiques et biologiques de notre environnement (qui sont nombreuses et insoupçonnées pour les néophytes que nous sommes…)

 

Un exemple → une source d’énergie naturelle, renouvelable et en plus indispensable à la vie : L’AIR !

En effet, son déplacement (vent) est source d’énergie (éolienne). Mais le vent ne souffle pas tout le temps ! Or dans son fonctionnement actuel, notre société a besoin de disposer de cette énergie à la demande : stocker l’énergie pour la restituer à loisir devient aussi important que de la produire !

Dans cet exemple, l’air peut aussi servir à stocker cette énergie. En effet, il suffit d’utiliser les propriétés physiques des gaz (pour l’air : 80 % d’azote et 20 % d’oxygène) : la capacité à se comprimer !

Ainsi le mouvement de l’air peut permettre de compresser de l’air ! Celui-ci pourra être décompressé à la demande et ainsi offrir de l’énergie à loisir sous forme thermodynamique ou électrique.

Ceci n’est qu’une idée…  les voitures pneumatiques sont actuellement fonctionnelles, peu onéreuses et avec un coût de recyclage plus faible que celui des voitures électriques ! 

 

Mais, il est indéniable que de nombreuses autres solutions existent actuellement ou seront proposées dans le futur !

 

Alors pourquoi nos gouvernants prônent le tout électrique ?

 

A mon avis, c’est une histoire de gâteau ! Et, c’est bien connu : les êtres humains sont gourmant et adorent les gâteaux .

En effet le gâteau énergétique est énorme (il diminue un peu depuis la première crise pétrolière mais reste néanmoins plus que conséquent, miam !).
En France, ce gâteau est actuellement partagé entre 2 activités qui font leurs commerces sur le pétrole et le nucléaire.
Ces deux parts de gâteaux sont encore assez conséquentes pour que ces deux convives soient repus ! Mais si, par pertinence, un choix politique s’orientait vers une multiplicité des sources d’énergie et des moyens de stockage, les parts du gâteau viendraient à se réduire. Alors ces deux premiers invités y trouveraient un risque de non atteinte de satiété et auraient donc intérêt à faire pression sur le maître de maison pour qu’il limite le nombre de convives autour de la table de l’énergie…

 

C’est avec la combinaison de toute une palette de solutions que notre société pourra subvenir à ses besoins en énergie et ceci dans un respect du milieu dans lequel elle évolue. Il est connu que tout système trouve sa robustesse dans la diversité de sa structure et de son fonctionnement. Pourquoi la gestion de l’énergie dérogerait elle à cette loi ?

 

 

D. Fichet  / POUR MARANS

 

* dans les départements d’outre mer, l’électricité provient essentiellement de centrales thermiques à flamme, donc la question ne se pose même pas !


Repost 0
Published by michel maitrehut - dans pour marans
commenter cet article
11 octobre 2009 7 11 /10 /octobre /2009 16:02

POUBELLES : INFORMATIONS MENSONGERES !


En haut de la page ENVIRONNEMENT ET DEVELOPPEMENT DURABLE de la revue de la Communauté de Communes, nous pouvons lire 1%.

Cela laisse entendre que la hausse est limitée.

Ce qui est faux.

La hausse est bien limitée pour ceux qui ne payent pas la taxe, mais elle est lourdement augmentée pour les autres.

Je ne tiens pas compte de la baisse des services, puisque les Marandais se retrouvent avec 1 jour de moins de ramassage et pour certains plus de ramassage du tout s’ils ont le malheur d’habiter une impasse. (Bien que j’ai vu un camion faire une marche arrière dans une propriété privée)


En ce qui me concerne, ma taxe est passée à 426 Euros, multipliée par 3, soit + 200%.


C’est le cas de TOUS ceux qui ont « la mauvaise idée » de vouloir attirer des touristes à Marans et sur le territoire de la Communauté de Communes.


Quelle gestion remarquable digne de faire la une des journaux télévisés.


Il nous faut donc :

  • Payer pour que les ordures ne soient ramassées qu’à certaines conditions,
  • Payer pour ceux qui ne payent pas,
  • Payer pour des déchets que nous ne fabriquons pas tels que journaux, publicités et que nous n’avons pas demandés

 

Si vous triez vos déchets, vous n’êtes pas récompensés.

 

Il est par ailleurs vrai et facile de déclarer que la gestion des ordures ménagères est du ressort de la Communauté de Communes, mais que je sache, le Président chargé de la commission ENVIRONNEMENT ET DEVELOPPEMENT DURABLE est le Maire de Marans.


J’étais présent lors de la séance qui a arrêté ces nouveaux tarifs et j’en étais ressorti frustré car en face de ces augmentations arbitraires, rien n’était proposé aux habitants de la Communauté de Communes.


Il faut récompenser ceux qui font l’effort

de trier et de porter leurs déchets à la déchetterie.


Il faut continuer à installer des containers enterrés.


CELA FAISAIT PARTI DE MON PROGRAMME

 

Repost 0
Published by michel maitrehut - dans pour marans
commenter cet article
26 septembre 2009 6 26 /09 /septembre /2009 10:32

Pour les Journées du patrimoine, les AMIS DU VIEUX MARANS ont réveillé
NOTRE CHATEAU FORT.


Malheureusement, beaucoup d’entre nous méconnaissent cette « richesse », et quand nous entendons parler de sous terrains, il s’agit plus particulièrement des rez de chaussée du château.


Imaginez le trésor que nous foulons tous les jours !


Imaginez cette richesse que nous dédaignons au point que cela me rappelle une souvenir.


En effet, lors de la construction de la « nouvelle » Poste, du fait de « la constitution du terrain », le Conseil municipal en séance le 21 novembre 1978, a été amené à « opter pour la réalisation d’un radier général, ce qui a entraîné des travaux supplémentaires d’un montant de 111 343,47F».


Le sous sol contenait (au moins) une salle voûtée datant du château.


Il faut que soit fini ce temps qui faisait que les vestiges de notre passé étaient « massacrés ».


Des aides existent pour conserver le patrimoine.


Devons nous avoir aussi honte de notre passé pour le détruire ? NON !


Je suis bien placé pour savoir qu’un bien qui a une « histoire » se vend mieux et plus cher.


Espérons que pour les prochaines journées du patrimoine LES AMIS DU VIEUX MARANS pourrons mettre en place un circuit pour VOIR notre passé.

J'en avais déjà parlé lors des élections municipales en .... 1983.


Des vestiges existent dans le domaine public.

La collectivité peut et doit montrer l’exemple.

Repost 0
Published by michel maitrehut - dans pour marans
commenter cet article
9 septembre 2009 3 09 /09 /septembre /2009 18:30

La municipalité de Marans vient de prendre la décision d’exonérer les producteurs BIO de taxe foncière.

Pourquoi pas ?

Mais en échange rien n’est demandé alors que la collectivité fait un effort.


Après réflexion, puisque Marans est passé au Vert,

pourquoi ne pas en profiter ?

Comment ?


En conditionnant l’exonération à une obligation de présence au Marché Couvert les Mardis et les Samedis.


Le Marché couvert deviendrait ainsi


le Premier Marché BIO de France


et je suis certain que

les conséquences médiatiques et commerciales seraient favorables à l’amélioration de l’image de notre ville.


Bien sûr cette idée venant de moi, risque d’être oubliée par les décideurs.

Je ne l’espère pas.


Si cette proposition retient l’attention, une fois de plus nous prouverons qu’en réunissant toutes les énergies (qui sommeillent), nous ne pourrons que faire positiver.

Repost 0
Published by michel maitrehut - dans pour marans
commenter cet article